Objets de référence


Coopérative d‘Habitation WOBA Linde, Steckborn

Plusieurs anciens bâtiments se trouvaient sur ce terrain. Ces derniers ont été démolis en 2018 afin de permettre la réalisation, dès le mois de janvier 2019, du projet «Fiorino», gagnant du concours d'architecte. Un magnifique quartier comprenant des logements de 2,5 à 5,5 pièces à loyers abordables, respectant la durabilité économique, écologique et sociale. Tous les groupes d’âges et modes de vie ont été pris en considération. Une salle commune avec cuisine pour "être ensemble" est prévue et devrait renforcer l’esprit coopératif.

Le projet de construction et l’idée de la coopérative

Le projet de construction a été sélectionné par un concours d’architectes. Le projet gagnant s'appelle «Fiorino». Il est bien conçu et s’intègre parfaitement dans la localité de Steckborn.

Les images de synthèse montrent le futur projet. Les appartements seront spacieux et très lumineux. Un joli aménagement du jardin et du parc est important car ils représentent le lieu central de rencontre de la WOBA Linde.

Le parc sera entouré de places de rencontre. Il y aura également une place de jeux, un grill et des tables. Toute cette zone de jardins et de parcs sera entièrement accessible à la population et aux habitants. L’image montre les immeubles ainsi que le parc tels que planifiés. Les espaces verts seront des lieux de rencontres pour les jeunes et les plus âgés et remplissant ainsi idéalement les exigences d’une vie communautaire en coopérative.

Le "vie communautaire" entre les visiteurs des lieux présente un avantage pour la cohabitation à la WOBA Linde. Plus il y aura de personnes dans le parc de la WOBA, plus ce dernier deviendra un lieu de rencontre à Steckborn.

Le lancement est réussi. Fin 2018 tous les bâtiments ont été démolis et les travaux d‘excavation débutent maintenant. Le financement est assuré et toute la construction sera suivie et réalisée par une entreprise générale. Une grande partie des logements est d’ores et déjà réservée et les baux définitifs seront établis et signés en 2019. La mise à disposition des appartements se fera dès octobre 2020.

Nous sommes convaincus qu’en automne 2020, une belle construction coopérative, sans précédent dans la région, sera réalisée où les gens n’habiteront pas uniquement l’un à côté de l’autre mais ensemble !

nach oben

Gewo Züri Ost, Im Werk

Reprise du contrat de fourniture d'énergie avec Energie Uster (Im Werk)
En mai 1995, les coopératives Wohn- und Siedlungsgenossenschaft, Uster et Wohngenossenschaft des Bezirks Uster, Wogeno (aujourd'hui Wohnbaugenossenschaft Gewo Züri Ost, Uster) ont pu acquérir de la Ville d'Uster un terrain de 12'810 m2 en droit de superficie, idéalement situé pour l'habitat, au centre-ville. Lié à cette acquisition était l'engagement de réaliser le projet "Wohn-Jazz-Plus" des architectes Kuhn Fischer Partner AG, Zürich, sortant lauréat du concours d'architecte organisé au préalable. La part de la Wohnbaugenossenschaft Gewo Züri Ost du projet s'est élevée à 56.3 %.
 
Afin de pouvoir financer l’ensemble des 39 logements (partie de la Gewo Züri Ost) ainsi que d’autres bâtiments du lotissement, la Gewo Züri Ost a eu recours à tous les moyens de financement alors disponibles. En plus du prêt du canton de Zürich pour subventionner 25 logements et d'un prêt du Fonds de roulement, elle a obtenu un cautionnement de la CCH.
Ce cautionnement a été régulièrement réduit conformément aux conventions.
 
Dès le départ, les loyers des appartements ont pu être fixés nettement en dessous de ceux du marché. Par contre, le contrat de fourniture d'énergie avec la société Im Werk Uster  basé sur une installation par Monobloc s’est avéré, après-coup, être plutôt une solution onéreuse. Les acomptes de charges pour le chauffage et l’eau chaude facturés aux locataires étaient relativement importants en comparaison avec les loyers.
 
Après avoir analysé diverses options relatives à l’approvisionnement en énergie du lotissement, les deux coopératives ont décidé, en janvier 2015, de résilier le contrat avec Energie Uster pour le 30 juin 2017. Avec la mise en œuvre du nouveau concept de l’approvisionnement en énergie, le chauffage à gaz existant est maintenu et pour la production de l’eau chaude, des panneaux solaires ont été installés sur une partie des toits plats. L'installation de chauffage par monobloc a été démontée.
 
Etant donné que la Gewo Züri Ost devait financer en même temps d’autres projets de rénovation, elle a adressée à la CCH une demande d'augmentation du cautionnement. Le conseil d'administration de la CCH a accédé à sa requête et la Gewo Züri Ost peut, grâce à ce cautionnement, continuer à profiter d’excellentes conditions bancaires. La réduction du cautionnement se fait conformément aux conventions.
 
Entre-temps, les travaux sont terminés. Le nouveau chauffage avec la production d’eau chaude pourront prouver leur bon fonctionnement la première fois en hiver 2017/2018.
 

nach oben

Moul2, Moulin de Bioley-Magnoux

Rénovation écologique du Moulin de Bioley-Magnoux
En 2009, le projet MOUL2 naît de la rencontre de personnes prenant à cœur l’idée d’interdépendance entre les concepts d’équité, responsabilité, exemplarité, autonomie et cohérence. La même année, l’inscription au registre du commerce inscrit le cadre juridique d’une coopérative d’habitation, de rénovation écologique et d’activités artisanales. D’utilité publique, sans but lucratif, la coopérative a pour objectif de procurer à ses membres des logements à des prix favorables, tout en les soustrayant à la spéculation.
 
Afin de réaliser le projet, les coopérateurs portent leur choix sur l’ancien moulin agricole du village de Bioley-Magnoux. Les membres retirent leur deuxième pilier dégageant ainsi les fonds propres nécessaires qui, couplés à un crédit à la BAS (Banque Alternative Suisse), leur permettent d’acheter ce bien.
 
L’option est prise d’une rénovation en deux étapes. La première, dédiée à l’ancienne maison du meunier, comprend la réalisation de deux logements. Fin 2014, à la délivrance du permis de construire, la BAS octroie un crédit de rénovation et permet ainsi de démarrer les travaux de gros-œuvre. Les travaux débutent en auto-construction.
 
La seconde concerne la transformation du moulin en six logements et cinq locaux artisanaux. En décembre 2015, la demande de permis de construire de la deuxième étape est déposée. Cette dernière est également financée par la BAS mais cette fois-ci avec un cautionnement de la CCH.
 
La parcelle n’étant pas raccordée au réseau des eaux usées, une étude détaillée est réalisée, expliquant la mise en place d’un système de phyto-épuration sur le terrain. Après deux ans de négociations et malgré la validation du bureau technique cantonal du Service des eaux, la demande est refusée au plan légal.
 
L’un des buts principaux de la coopérative est une diminution de l’empreinte écologique. Les besoins thermiques sont couverts par des énergies renouvelables. L’électricité sera produite d’une part par photovoltaïque et d’autre part par une éolienne. Plus tard, un système d’énergie hydraulique devra y être intégré comme cela été le cas auparavant. Une attention particulière a été consacrée aux matériaux de construction, en choisissant des matériaux naturels, réutilisables et recyclés. Le terrain de 8'600 m2 permet aux membres une production alimentaire locale et respectant l’environnement.
 

nach oben

Coopérative d'habitation MOTOR (WOMO)

La coopérative d’habitation MOTOR (WOMO) a été fondée en 2015 et a pour but de couvrir les besoins en logements abordables dans la Commune campagnarde de Dinhard.
 
Le premier projet de cette jeune coopérative prévoit la construction d’un immeuble à Vordergrüt, comprenant 14 appartements et une salle commune, ceci en remplacement du bâtiment actuel et d’une grange. Une importance particulière sera donnée à un concept actif et différencié des aménagements extérieurs. La coopérative poursuit le but de créer du logement pour divers groupes cibles, notamment des personnes âgées, familles, personnes seules, étudiants, c’est-à-dire offrir un habitat multigénérationnel.
 
Le chauffage sera assuré par une chaufferie à pellets construite et entretenue par un voisin.
 
Le concept de circulation sera amélioré par la création d’un nouvel arrêt de bus au Sud du bâtiment ainsi que de places de parc destinées au Car Sharing.
 
La phase de planification et de financement est actuellement la priorité. La première étape du financement a pu être réalisée permettant l’achat du terrain. Ceci grâce à un gros soutien privé qui a aidé la coopérative à constituer les fonds propres. Pour la construction du nouveau bâtiment nous faisons appel aux diverses possibilités de financement accessibles aux coopératives et remercions la Société Coopérative de cautionnement hypothécaire CCH qui nous a permis de réaliser le financement de la construction.
 

nach oben

WAK, coopérative Wohnen, Arbeit und Kultur Elgg

« Brandplatz » devient le « Bärenhof Elgg »

L’innovante coopérative WAK (Genossenschaft für Wohnen, Arbeit und Kultur) a été fondée il y a 14 ans par des habitants engagés de la commune d’Elgg. Le but était, et est toujours, de contribuer à la vie au centre du village d’Elgg en conservant les bâtiments. C’est ainsi que la WAK a pu, peu à peu, acquérir, rénover et faire revivre cinq bâtiments dans la vieille ville. La première nouvelle construction, jusqu’à présent le plus grand défi, a été mis en location mi-2015.

Petite rétrospective : En 1967, un bâtiment et sa grange, situés au centre du village, ont été entièrement détruits par un incendie. Divers projets ont été développés et à chaque fois écartés. La parcelle a servi pendant 40 ans de parking. En 2008, le comité de direction de la WAK a décidé de se porter candidat pour cette parcelle et de faire disparaître cette verrue.

La propriétaire de l’époque, la commune d’Elgg, accordait à la WAK deux années pour la planification. Pendant cette période, elle a pu développer un projet, qui a été adopté par l’assemblée communale en 2011. Au sous-sol a été créé un grand garage souterrain, au rez-de-chaussée des locaux commerciaux et, dans les étages, six appartements en PPE et dix appartements locatifs.

La WAK, à l’époque encore jeune coopérative, n’aurait pas été capable de réaliser ce projet par ses propres moyens. Grâce aux possibilités de financement de l’association des coopératives d’habitation suisses, un prêt d’une coopérative amie et surtout grâce à un cautionnement de la CCH, les travaux ont pu débuter en novembre 2013, après une longue phase de planification et de recherche de financement. Rapidement, les travaux ont dû être interrompus. Le noyau d’Elgg a été habité depuis des milliers d’années. Il était dès lors peu surprenant que les archéologues participants y trouvèrent des restes de murailles romaines. Le dicton suivant est donc aussi valable pour l’histoire du Brandplatz : « Tout vient à point à qui sait attendre ». Et la WAK se réjouit de sa première construction, le Bärenhof.

nach oben

Coopérative "wohnen bis fünfundzwanzig" Samedan

La coopérative a été constituée le 27 novembre 2012 à Samedan.

Samedan est, avec ses 3'200 habitants, le village central de la Haute-Engadine. Une multitude de places de travail et de formation sont offertes aux jeunes par des entreprises artisanales de qualité, des hôtels, l'Hôpital du district, les écoles professionnelles, les gymnases, etc. Toutefois, à l'heure actuelle, il leur est difficile de trouver un logement à prix abordable en Haute-Engadine. Pour cette raison, un petit groupe d'idéalistes s'est constitué afin de concrétiser l'idée, qui avait déjà germé en 2010, de construire des logements spécialement pour des jeunes gens. L'immeuble projeté à cet effet est réalisé dans la commune de Samedan sur un terrain mis à disposition en droit de superficie.

Un écho favorable de la population a permis une réalisation rapide du projet. Dès le mois de juillet 2014, des jeunes pourront donc louer de beaux appartements neufs en Haute-Engadine, à des loyers abordables, ceci grâce au soutien de la banque qui finance cette opération et au cautionnement de la CCH. La commune de Samedan a également fortement contribué à la réussite de ce projet de par son appui efficace dès le départ.

Cet immeuble, comprenant 27 appartements, est réaliséacute; sur une surface de parcelle d'environ 1'000 m2. Voici la typologie des logements offerts :
 
  • 12 x 1.5 pièce de 33-38 m2
  • 4 x 2.5 pièces de 53 m2
  • 7 x 3.5 pièces de 60-70 m2
  • 4 x 4.5 pièces à 100 m2 (pour la co-location)

La grande demande pour ces logements à loyers abordables prouve que les initiants ont choisi le bon chemin. Ce projet a pu être réalisé grâce à de bons partenaires.

Ernst Huber Samedan
Président de la coopérative "wohnen bis fünfundzwanzig" (Habitat pour des personnes jusqu'à 25 ans) Samedan www.wohnenbis25.ch

nach oben

Coopérative WOHNEN + LEBEN Thalheim

La construction est réalisée dans la commune de Thalheim au bord de la Thur dans le district d'Andelfingen. Thalheim est un petit village d'environ 800 habitants. Il possède une gare - avec les transports publics on atteint Winterthur en 17 minutes et Zurich en 40 minutes. La coopérative d'utilité publique construit au milieu du centre historique du village des appartements protégés avec le standard Minergie et comble ainsi un manque dans l'offre de logements. La commune considère qu'il n'est pas de son devoir d'offrir elle-même de tels logements. Deux immeubles locatifs comprenant 11 logements, un atelier et un garage souterrain seront réalisés sur un terrain de 1'868 m2. L'offre en logements se compose de (*):
  • 1 x 2 ½ pièces (78 m2)
  • 4 x 3 ½ pièces (84 m2)
  • 1 x 3 ½ pièces (106 m2)
  • 4 x 4 ½ pièces (103 m2)
  • 1 x 4 ½ pièces duplex (130 m2)
  • 1 atelier (54 m2)

La mise en location est prévue pour le printemps 2013.

nach oben

Société coopérative de construction et d’habitation Ô12illes, avec siège à 1607 Les Thioleyres VD les Douzilles 9

La ferme, qui dispose d'une surface extérieure de 5'469 m2, offre les logements suivants:
  • 1 x 1 appartement (42 m2)
  • 1 x 2 appartement (44 m2)
  • 1 x 2.5 appartement (67 m2)
  • 2 x 3 appartements (86 m2 / 95 m2)
  • 2 x 5 appartements (124 m2 / 140 m2)

nach oben

Bau- und Wohngenossenschaft «Traum» avec siège à Uster

Cette coopérative a &eaeacute;té fondée en 2001.
Avec le projet « Flore49 » elle a pu, pour la première fois, créer des appartements pour ses sociétaires. Il s’agit d’une construction neuve avec situation centrale à Uster, comprenant 8 appartements et un grand local commercial, lequel peut également être utilisé comme local commun.

L’objet répond à l’appellation Minergie, ceci notamment grâce à l’intégration d’une ventilation contrôlée et d’un chauffage à pellets. Le toit plat est en partie accessible et mis à disposition des locataires comme terrasse.

Les logements sont modulables au gré des habitants. Seules les salles de bain et cuisines sont fixes. Ce concept s’adresse à des individualistes désirant entretenir le contact avec leurs voisins. Les appartements sont très lumineux et laissent beaucoup de créativité aux locataires. Tous les logements sont loués depuis octobre 2008

nach oben

Wohn- und Siedlungsgenossenschaft Uster, avec siège à Uster

Brandstrasse 13

Les appartements suivants ont ét&eaeacute; construits :
  • 3 x appartements de 2,5 pièces
  • 4 x appartements de 3,5 pièces
  • 8 x appartements de 4,5 pièces
  • 2 x appartements de 5,5 pièces en attique

Les loyers nets se situent entre CHF 1'400.- et CHF 2'390.- (appartements en attique non compris). Tous les logements sont loués. Les locataires ont emménagé le 1er février

nach oben

Gemeinnützige Baugenossenschaft Burgmatte

7 immeubles ont été démolis dans la commune de Zürich-Riesbach. A leur place, 5 nouvelles constructions, comprenant 50 appartements modernes et 44 places de parc intérieures, ont été érigés. La construction a été réalisée en 2 étapes. Les derniers logements ont trouvé preneurs en janvier 2005

nach oben

BV Baugenossenschaft Vitznau

La coopérative d’habitation a construit un immeuble de 7 appartements à Vitznau au bord du Lac des Quatre Cantons (en jaune sur la photo), dont 5 ont été vendus. Les deux autres resteront propriété de la coopérative.

nach oben

Coopérative « Im Fälmis » à Richterswil

Am Ribelrain 3 – 17, 8805 Richterswil

La coopérative a réalisé en 2 étapes quatre immeubles locatifs comprenant au total 72 logements, 10 locaux de bricolage, 2 locaux commerciaux et un garage souterrain. Une troisième étape de 14 logements sera terminée en 2005.

nach oben

Coopérative « Wohnen Arbeit und Kultur Elgg und Umgebung »

Vordergasse 21a „Haus zum Ochsen“, Elgg

En 2001, la coopérative a acheté cette ancienne bâtisse, digne de protection. Depuis, plusieurs pièces ont été rénovées. Actuellement, on y trouve quatre appartements, un magasin « Claro », un restaurant indien, un coiffeur ainsi qu’un salon de massage.

nach oben

Coopérative «Dreieck»

Réalisation «Dreieck», Zurich

Les immeubles se trouvent dans le triangle des rues Anker, Zweier et Gartenhof. Ces maisons, pour lesquelles l’autorisation de démolition avait déjà été délivrée, ont été rénovées, grâce a l’entraide des locataires qui ouvre des perspectives pour d’autres cas similaires en ville de Zurich. Ainsi des logements et locaux artisanaux ont pu être préservés à prix avantageux. Ce groupe comprend 13 immeubles rénovés de 44 logements, 12 magasins et 10 bureaux/locaux artisanaux ainsi que 2 nouvelles constructions avec 12 logements, 2 magasins, 5 surfaces commerciales ainsi qu’un local commun.

nach oben

WSGU Wohn- und Siedlungsgenossenschaft Uster

Réalisation „Mattenstrasse“, Pfäffikon ZH

Situé à un endroit bien ensoleillé, cet immeuble locatif de 16 appartements, 4 locaux de bricolage ainsi qu’un garage souterrain de 24 places se trouve dans un quartier à l’ouest de Pfäffikon. Les logements ont été construits avec un standing moderne comprenant 2 locaux sanitaires. Ils sont également équipés d’une loggia orientée côté nord-ouest, à l’exception des appartements en attique.

nach oben

Gewo Züri Ost

Etzelstrasse 30 à 8172 Stäfa.

Cet immeuble locatif de 7 appartements se trouve en situation dominante et bien ensoleillée avec vue partielle sur le lac de Zurich et les montagnes, partiellement affecté par les nuisances de la circulation routière. Après l’achat en 2001, cet immeuble a été transformé et rénové avec succès.

nach oben